Skip to content

ETENDARD PARTY

Bonjour à tous.

Cela faisait 15 jours que je ne n’avais pas mis les pieds au bord de l’eau, ce samedi le temps était propice à une petite escapade sur la haute seine, les nuages de la matinée laissaient place à un radieux soleil, le vent se faisait rafraîchissant sans être gênant pour la pêche, les niveaux étaient acceptables mais en baisse malgré les précipitations de la semaine.

 

Arrivés sur place avec mon pote LAURENT et une fois nous être équipés, nous montons sur la passerelle pour scruter la rivière en attendant l’ami MOMO, celle-ci semble comme endormie, pas d’activité trahissant la présence de nos chers compagnons, nous décidons de prospecter plus en amont vers « les plaques », un secteur ou nous n’avons pas encore posés nos artifices plumeux cette saison.

 

J’ouvre le bal avec une truite de 25 cm, suivi presque aussitôt par LAURENT avec un ombre de 30 cm, puis un décroché de taille équivalente, la prospection continue en redescendant le parcours et nous nous arrêterons un moment sur le secteur de « la trouée », nous nous postons dans l’eau et faisons les hérons car ce secteur est lisse et propice à la recherche des beaux poissons, au bout d’un petit moment d’attente une petite éclosion d’éphémères claire fait apparaître quelques timides ronds, les fouets se mettent en action, les mouches se posent délicatement sur l’onde, dans les veines d’eau les poissons font bon ventre de ces petits insectes, la transparence de l’eau oblige à l’usage de pointes fines (10/100).

 

Les hostilités peuvent commencer et LAURENT attaque une veine ou les ronds sont proches de la berge, sous les branches, les premiers ombres succombent à nos plumeaux, c’est un festival de bels étendards, tous maillés autour voire même au delà des 35 cm pour tout le monde et pour ma part un joli thymallus de 40 cm, le carbone a plié fort car les pépères ne se rendaient pas facilement et profitaient du courant pour nous en faire voir de belles, tous ces poissons ont été pris avec de petits cdc clair #16.

 

Nous continuons la descente pour nous arrêter cette fois à « la cascade », un bref arrêt car rien ne bouge et la pêche de l’eau sera infructueuse, nous descendons encore pour faire un mini coup du soir, quelques ombres encore de jolie taille seront capturés et rendu à leur élément liquide pour de futures batailles, ainsi que quelques vandoises qui se partageaient les postes avec les ombres de la haute seine.

 

Comme un étourdi que je suis, j’avais oublié mon panier de pêche « numérique » à la maison, et pourtant cette après midi là il ne fallait pas l’oublier.Quel C…!

 

HALIEUTIQUEMENT VOTRE !

Published inRecits Peche Moucheriviere