Skip to content

SE RESSOURCER

Bonjour à tous.

Après une semaine bien humide, le beau week end annoncé et un gros besoin de se retrouver à la pêche sont favorables pour une bonne partie de palm en réservoir avec mon pote Laurent puisque nos rivières favorites sont impraticables.

Direction LE LAC DU CHATEAU, un chaleureux soleil brille dans un ciel sans nuage, la rosée mouille nos chaussures, une bonne brise de nord/ouest ride la surface du lac qui forcira l'après midi, profitons en un maximum.

Un grand nombre de grandes éphémères brunes à ailes noires commencent à danser au dessus des grandes herbes sans se retrouver sur l'onde, la saison de la mouche de mai débute timidement et les quelques imagos sortent de l'eau sans encombres et n'intéressent que sporadiquement les truites.

Une sympathique activité de surface non loin des bordures ne nous oblige pas à expédier nos mouches à grands coups de double traction, les truites sont moins farouches, nous ne sommes deux à pêcher du bord car celles ci sont harcelées au large par les pêcheurs en barque qui sillonnent l'étendue d'eau.

Avec ces belles vaguelettes inutile de finasser pour la pointe un bon 18/100 fait l'affaire pour les belles bagarreuses du lac, un chevreuil rouille #14 ainsi qu'une imitation de gros diptère noire #12 (mouche de maison), comme mouche unique sur le bas de ligne sont les artificielles qui rendent les truites friandes qui les happent avec délicatesse ce qui engendre quelques ratés sur des ferrages trop prompts par contre sous la surface pas une touche même lorsque les sèches coulent, en contre partie les dragages occasionnent des attaques furieuses qu'il faut maitriser avec subtilité sinon c'est la casse, j'en subirai trois bien violentes.

Les truites n'occupent que très rarement l'arrivée du vent face à la cabane, les berges en travers du vent sont les plus prolifiques surtout où le vent forme de belles vaguelettes, nous constatons que leur circuit de prédilection est de remonter le vent par la pointe de gauche, d'ailleurs nous y passeront une bonne partie de l'après midi à nous faire casser le bras avec les truites de 60+ qui nous emmènent jusqu'au backing.

Une belle session avec des compagnes de jeu bien combatives à l'allure sportive qui nous ont données du fil à retordre.

HALIEUTIQUEMENT VOTRE!

Published inRecits Peche Mouchereservoir