Skip to content

DU VENT ET DES TRUITES

Bonjour à tous.

Une fois de plus et comme à l’accoutumer, nous nous rendons au DOMAINE DE LA SALAMANDRE pour y taquiner les arcs en ciel du site.

La journée commence mal pour moi, car en enfilant la soie dans les anneaux, arrivé vers l’anneau de pointe, en tirant la soie, le scion de ma SCIERRA TI+ se brise en un éclair, par chance si l’on peut appeler cela de la chance la cassure est nette, il reste donc un espoir de réparation.

Heureusement que j’ai plusieurs cannes pour le réservoir en m’a possession, je vais donc utiliser la DEVAUX avec ma soie flottante, cette canne est un peu plus lourde que la SCIERRA TI+ et mon autre canne la LOOP n’est pas faite pour les pêches légères.

Une fois que nous sommes équipés, nous voilà partis pour une après midi venteuse ou les nuages noirs passent au dessus de nos têtes à grande vitesse et heureusement sans lâcher de gouttes.

Mes amis se rendent directement vers le fond du lac en passant par la berge de droite et font une halte à l’étranglement, mais le vent qui souffle assez violemment par instant et de face aura raison de leurs lancers.

Pour ma part je décide de passer par la berge de gauche en je me poste vers la source et tente les quelques truites qui sillonnent non loin de la berge, mon train de chiros fétiches me fera plier du carbone rapidement, mais les poissons vont vite s’éloigner de la bordure pour se tenir hors de portée, éducation oblige.

Je rejoins mes acolytes au fond du lac et je m’aperçois que les poissons sont en maraude non loin des bordures mais tatillons à souhait.

L’ami LAURENT tente avec ses streamers mais les touches ainsi que les prises sont rares, ses chiros n’ont également pas grand succès, alors que FRANCKY lui avec son chiro olive nous fait quelques poissons sous notre nez et des beaux en plus.

 

En voici une preuve:

 

FRANCKY-ET-SA-TRUITE-DE-55cm.jpg

 

Et voici une petite vidéo de la remise à l’eau.

 

 

 

 

L’après midi va voir notre total de poissons augmenter ainsi que la luminosité et le soleil prendre la place des gros nuages menaçant.

Nous finirons cette session vers la source ou les truites sont assez actives en surface, nous cherchons sur quel insecte ces dames sont attablées, pour nous rendre compte que de minuscules diptères sortent avec parcimonie et les truites ne sont pas farouches et gobent à qui mieux, mieux très près de nous.

Nos chiros olives seront des armes redoutables en ce début de soirée ainsi que mes noyées noires.

Une trentaines de truites seront touchées par nous trois et je ne compte pas les décrochés qui cette fois ont été assez nombreux et qui nous auraient permis un score beaucoup plus honorable, mais c’est la pêche et il faut bien que le poisson ai aussi sa part de réussite.

Maintenant il ne reste plus qu’à tenter une réparation qui je l’espère tiendra le coup, mais j’ai bon espoir pour avoir réalisé des réparations similaires.

 

HALIEUTIQUEMENT VOTRE !

Published inRecits Peche Mouchereservoir