Skip to content

DEFICIT

Bonjour à tous.

La rivière est pourtant belle, mais elle accumule les déficits. Déficit en eau par ces temps si secs où l’indice de pluviométrie est au plus bas, mais également en déficit de poissons, mais là le temps n’est pas le seul en cause. Les ombres ont disparus de ce secteur, quelques ombrets subsistent, mais si ce n’est pas la chute des niveaux qui risque d’avoir raison d’eux, se seront certainement les vendangeurs du voyage ou bien les oiseaux noirs de l’hiver. Triste perspective.

Pour cette balade, la canne est restée discrète. Je me suis attelé seulement aux gobages et ceux ci ont étés très rares. 4 gobages pour 3 ombrets d’une vingtaine de centimètre. C’est maigre, alors que dans ce coin les beaux ombres étaient bien présents d’années en années. Pour les truites, pas besoin de se faire d’illusions, elles sont ratatinées depuis belle lurette.

Peu importe, ma priorité n’est pas de faire un tableau de chasse, mais de me sentir bien au bord de l’eau, m’imprégner de cette nature qui m’a souvent donné et à laquelle je n’ai jamais rien retiré, enfin de compte d’être en harmonie avec ma pensée de ce loisir.

 

HALIEUTIQUEMENT VOTRE!

 

 

Published inRecits Peche Mouche