Skip to content

RETROUVAILLES

Bonjour à tous.

Qu’il est bon de retrouver notre lac préféré pour 2 jours de pêche. Le LAC DE LA LANDIE est toujours aussi beau.

Nous sommes d’autant plus enthousiastes puisque nous allons y retrouver notre grand ami Hervé THOMAS qui est de passage pour présenté son 2ème tome de sa trilogie « MES CARNETS DE PÊCHE A LA MOUCHE ».

Arrivés ce mardi matin, Damien, fidèle au poste nous accueille avec toute sa gentillesse. Après un petit café nous prenons possession des barques et en route vers cette magnifique étendue d’eau quelques peu agitée.

LA LANDIE SOUS LES NUAGES

Par où commencer sous ces nuages, le vent est très irrégulier et froid et les hots spots sont changeant. Nous optons pour les départs de vents autour de l’amazonie pour nous laisser dériver vers le milieu du lac, les quelques dérives effectuées nous apporterons quelques prises bien vives sur nos goddards roux.

ARC-EN-CIEL-LA-LANDIE-2011-

Nous continuons notre prospection puis l’activité augmente au bénéfice d’un rayon de soleil chaleureux, « le fameux coup de midi » nous apportera encore quelques prises dont une belle pour l’ami Francky qui avoisine les 4 kg.

L’après midi le vent d’Est forci et la température baisse sérieusement ce qui amène les poissons à rejoindre les couches inférieures, les nymphes et autres larves de chiros sont généreusement dédaignées, seuls quelques coups de streamers feront encore mordre les belles.

Il est 17H, je commence à avoir froid aux doigts et les nœuds deviennent  pénibles à effectuer ce qui me signale la fin de cette journée avant la piquette.

L’ami Hervé est enfin arrivé, qu’il est bon de revoir les amis, nous avons plein de choses à nous raconter et cela nous mettra en retard pour le diner à l’hôtel du midi à St genès champespes où nous y avons pris une chambre en 1/2 pension.

http://www.auberge-hotel-saint-genes.fr/

Le mercredi les températures ont encore baissées, nous démarrons une nouvelle journée sans un souffle de vent et un soleil radieux embellissant les belles couleurs d’automne dont le lac se pare en ce mois d’Octobre, puis celui-ci se forme mais reste très hésitant pour la direction, les truites sont partout mais timides, les prises sont moins nombreuses et toujours vers les coups de midi quelques gobages percent la surface et avant le casse croute les goddards seront une fois de plus efficaces.

PARRURES D'AUTOMNE

L’après midi le vent prend la direction du nord, c’est pas fameux et c’est le froid qui s’installe sur le lac. La petite roselière est le point de départ de nos dérives, mais il est difficile dans les belles vaguelettes de repérer ces belles argentées.

Sur une dérive passant au dessus de la fosse un beau remous fait disparaitre ma mouche, un ferrage prompt et la belle part comme une balle, le combat est engagé mais après quelques minutes et un ultime rush la belle ne laissera aucune chance à mon 18/100, j’en rage encore car j’ai pu voir la bête sur une chandelle, et merde!!!

Les températures vont encore avoir raison de notre courage, le froid se fait plus intense et l’ami Hervé nous attend pour boire un verre. Nous décidons d’aller réchauffer nos carcasses transies près du feu salvateur de la cheminée.

Nous avons constatés une nette régression des herbiers sur le plateau devant le port, un bon travail a été fait sur ce point, mais un autre problème subsiste, les écrevisses qui prolifèrent et font de gros dégâts dans la population d’invertébrés du lac et sur les diptères en particulier.

Notre départ ce jeudi matin est morose, nous laissons notre ami Hervé sans oublier de nous promettre de nous revoir bientôt et notre lac favori dans son magnifique décor hivernal sous la neige tombée durant la nuit.

HALIEUTIQUEMENT VOTRE!

 

 

 

Published inRecits Peche Mouchereservoir