Skip to content

CELA NOUS MANQUAIT

Bonjour à tous.

L’envie était bien ancrée dans nos esprits, depuis la fermeture du lac de la landie, de nous refaire ce que nous appelions “notre escapade”.

Pour cette sortie sur 3 jours, nous avons décidés de nous rendre au Lac de la moselotte. c’est pas cher et nous sommes autonomes.

Au départ nous pensions au Lac de malaguet ou au domaine de Veirières, mais leurs tarifs nous ont fait reculer, ce ne sont pas des réservoirs comparables à notre cher Lac de la landie, malgré des tarifs équivalents. Nous avions également dans l’esprit les grands réservoirs anglais que nous aimerions bien connaître une fois dans notre vie de palmiste, le berceau de la pêche à la mouche en réservoir, mais nous sommes très rouillés, voire nuls, dans la langue de shakespeare.

Alors voilà, c’est à la moselotte que nous avons posés nos mouches. Que nous avons vogués en barque.

Arrivés à Saulxures sur moselotte, le temps est couvert, le plafond bas, nous apprenons que de nouvelles pensionnaires ont été déversées la veille, de beaux poissons entre 1 et 2 Kgrs, par chance nous ne sommes pas tombés sur les riquettes qu’ils déversent pour les compétiteurs.

Pour ce mardi, première demi journée ou je partage la barque avec mon pote Laurent, nous commençons devant la plage sur les poissons neufs pour nous mettre en train, je toucherai une truite de plus de 2 kgrs à la défense minable et aux nageoires abimées. Puis nous faisons quelques dérives pour localiser les truites attablées sur les éclosions, mais point d’éclosions, le vent irrégulier et tournoyant nous contrarie un peu. Nous toucherons les truites avec de petites nymphes en lièvre à bille dorée et streamers noirs, point de touches sur les chiros et peu de gobages sur nos sèches.

L’après midi de mardi je la passe en compagnie de Manu, un jeune novice (25 ans). La pêche se fera sur les streamers noirs. Une première journée qui nous rend heureux et confiants pour la suite.

Pour la journée de mercredi, je partage la barque avec Laurent. Le temps est excellent pour la pêche. Un ciel parsemé de quelques nuages où le soleil n’aura aucun souci pour se frayer un chemin et réchauffé l’atmosphère. Un vent régulier de sud ouest, impeccable! Cette hausse de la température déclenchera une retombée importante de punaises qui mettra en appétit les truites. Elles dévoileront leur présence par des gobages rageurs. C’est à ce moment que le goddard roux donnera toute son efficacité jusqu’au soir.

Nous n’avons pas envie de repartir. Alors pour retarder un peu ce départ, le jeudi, nous faisons une dernière demi journée du bord. C’est sous une fine bruine, qui ne dérange nullement les truites, que nous finissons un séjour embalant. Nous toucherons encore quelques poissons en sèche et streamers noirs. Il est 13H, l’heure du départ vient de sonner. Nous quittons le lac et notre mobil home très confortable.

 

 

 

Nous avons passés un séjour très sympa entre potes. Nous y retournerons avec joie. Lac ou rivière, Saulxures sur moselotte est une excellente destination.

HALIEUTIQUEMENT VOTRE!

Published inRecits Peche Mouchereservoir